Le Bureau fédéral du PS communique :

Publié le par Parti Socialiste de Narbonne

Lors de sa réunion du 5 mars, le Bureau fédéral du PS a réaffirmé son soutien à la candidature de Marie-Hélène Fabre sur la 2ème circonscription de l'Aude.

 

Il tient à rappeler que le fait de réserver cette circonscription à une femme procède d'un choix pris par les instances nationales et fédérales dans l'objectif de respecter la loi instaurant la parité en politique, votée sous le gouvernement Jospin, en juin 2000.

 

Cette loi impose à tous les partis, sous peine de fortes pénalités financières, de présenter autant de candidatures féminines que masculines lors des élections législatives. Il était donc tout à fait normal que dans l'Aude, au moment où l'un de ses députés sortants annonçait ne pas se représenter, le siège laissé vacant soit réservée à une femme.

 

Puis, les militants ont joué leur rôle et Marie-Hélène Fabre a été désignée le 1er décembre 2011.

 

Le Parti Socialiste regrette aujourd'hui qu'un autre candidat de gauche ait choisi de diviser son propre camp en présentant sa candidature, malgré les nombreuses tentatives d'apaisement et de conciliation menés par les responsables fédéraux.

 

C'est avec un sentiment de gâchis que le Bureau fédéral du PS est obligé d'exclure deux adhérents qui se sont engagés derrière cette candidature dissidente, ne respectant ni les statuts de l'organisation à laquelle ils appartenaient ni les objectifs de parité et de féminisation de la vie politique, défendus de longue date par les socialistes et la gauche dans son ensemble.

 

L'heure n'est pour autant pas au règlement de compte et aux invectives.

 

Le Parti Socialiste appelle ses militants à se mobiliser autour de Marie-Hélène Fabre sur la 2e circonscription, d'abord pour faire gagner François Hollande aux élections présidentielles, ensuite pour battre la droite et l'extrême-droite aux élections législatives.

Commenter cet article