Solange et Patrice : Une histoire d’O ?

Publié le par Parti Socialiste de Narbonne

0NvEntete.jpg

 

La section PS de Narbonne communique :

 

Solange et Patrice : Une histoire d’O ?

 

 

histoire-d-O

 

 

De l'Oxygène, sera-ce suffisant pour la famille Millet qui serait prête, dit-on, à faire main basse sur notre ville en 2014 ?

Carbonisés, tous les deux, lors des dernières élections Municipales 2008 et Régionales 2010, d'aucuns diront qu'après une telle déculottée ces deux là ne manquent pas d'air ...

 

 

SolangeM

 


En attendant cet improbable come-back, notre ancien DGS a trouvé un travail complémentaire par le biais de son nouveau mentor et employeur : le motodidacte Christian Estrosi, le Maire de Nice, une référence morale et intellectuelle, s'il en est ...

Monsieur Estrosi, tout comme son ami Jacques Blanc, s'est distingué en 1998 lors du scrutin régional en réclamant une alliance électorale avec le Front National en région PACA.
Il s'en est fallu de bien peu qu'il ne parvînt à ses fins. (Contrairement à Jacques Blanc et ses amis narbonnais qui ont réussi ...)

Cinq ans auparavant, c'est à une peine d'inéligibilité d'un an qu'il a été condamné pour le financement illégal de sa campagne électorale.


Pour finir de remplir la coupe déjà bien pleine, rappelons que ce Ministre de la République a eu droit à un redressement fiscal de plusieurs millions de Francs en 1991 !

 

 

Estrosi-Millet



Son adhésion tardive au combat du D.A.L.F. (Droit au Logement ... pour sa famille) ne redorera pas le blason du personnage ...

 

Cette mission confiée dans le domaine de l'environnement par le Ministère de l'industrie à Monsieur Patrice Millet, après que Nicolas Sarkozy ait déclaré que « l'environnement cela commence à bien faire », tombe bien à propos, quand le gouvernement clame à qui veut l'entendre qu'il faut faire des coupes sombres dans les dépenses publiques.

Notre Président n’en est plus à une contradiction près.

Des panneaux solaires (à l'entrée du Parc des sports) jamais raccordés et ne fonctionnant donc pas, un cube de béton en désuétude (l'aspirateur sans tuyaux) et un projet de quartier durable pour contribuables bénéficiant, à minima, du "bouclier fiscal" ... (*)

 

 

NN-ecolo

 

(* = Voir le Bulletin Trimestriel de février 2010)

 


Avec un tel bilan dans le développement durable dans notre ville, Monsieur Millet ne devrait pas tarder à gravir les plus hautes sphères de État UMP où l'incompétence s’avère être un critère essentiel.

Publié dans Actualités

Commenter cet article

lilou 13/06/2010 12:22



un dégommage en règle des Millet digne d'un article du Canard Enchainé.



Martinou 01/06/2010 00:08


Bien vu ! Demandez aux employés de la Mairie de Narbonne ce qu'ils pensent de M. Millet. Pour info : à l'époque, Millet se prenait 17.500 € par mois ! Vive le bouclier fiscal ...